L’Italie : Mon parcours et Mes ressentis

image italie_mod

Un condensé de ce voyage de trois semaines

Je fais l’aller-retour via flixbus pour des raison budgétaire(140 euros pour 16h de trajet ; voir le budget ici). En effet, je pars un peu sur un coup de tête et je prends ces billets 4 jours avant de partir et 2 jours avant de revenir. L’avantage du bus à ce moment là, c’est que les prix restent plus ou moins fixe.

Je dors principalement chez l’habitant via l’application couchsurfing, j’ai aussi de la famille à Milan et je « loue » un appartement sur Gênes, ma dernière étape. Couchsurfing me permet d’être en contact avec des locaux et de découvrir l’Italie via leurs yeux. Ainsi, je partage avec eux les recettes de cuisine, les choses à faire, l’histoire de leurs pays, les repas, leurs cultures. On parle facilement politique, style de vie, de la différence Italie du Nord – Italie du Sud, emplois. Ils m’apprennent quelques mots d’italiens, à faire du café et des cappucinos, à bien faire cuire des pâtes, leurs traditions, … Les moments de partage et d’échange avec eux sont à jamais gravés dans ma tête!

P1050910.JPG
Apéritivo en famille à Milan 🙂
P1050800
Soirées crêpes chez Fulvia à Turin
P1060588
Tour de scooter avec Andréa à Florence
P1060290
Francesco qui me prépare un cocktail à base de proscesco et de la crème glacé! Une tuerie! A Venise

Ce que je retiens de ces 22 jours dans ce beau pays d’Italie, c’est la richesse, le charme et l’atypicité des dizaines de villes visités, les 100 aines d’églises visités, les glaces mangées après les repas, les spritz, les apéritivos, l’authenticité des Italiens, les « bastas », la culture, l’histoire, les « pouahh pouahh pouahh » que je me disai à chaque coin de rue de Venise, mes hôtes couchsurfing, les tours de scooter dans Florence, mon dernier resto, la chaleur, Bergame et Sienne (mes deux gros coups de coeur), ma dernière soirée Florentine (non je n’en dirai pas plus ;))

Pourquoi l’Italie et pourquoi seule ?

Je choisis de m’immerger dans l’Italie du Nord pour mon premier voyage solo à l’étranger car j’ai visité Rome en 2014, que j’avais adoré et que je suis une grande fan de la gastronomie Italienne (les pâtes c’est la vie, hein Didine? ;)) Florence a toujours été un rêve de gamine, du coup j’élargis aux alentours pour passer plus de temps dans ce beau pays. J’ai également de la famille à Milan, cela me rassure et l’Italie c’est à coté 😉

Je pars seule pour me découvrir, pour être plus ouverte au rencontres, pour avoir la possibilité de faire ce que je veux quand je veux. Ce voyage est un prémisse au projet qui est derrière. De fait, j‘apprends davantage sur moi que lors de mon premier périple sur les bords de Loire. En effet, je pars plus longtemps et dans un pays ou je ne parle pas la langue. Je suis également un peu plus expérimentée et j’ai appris de mes « erreurs » passées notamment concernant le poids du sac ou encore sur l’organisation du couchage.

Ce que j’ai appris et ce que je retiens

Je profite encore plus, je me sens plus épanouie, je m’interroge sur une vie de nomade. Je sens que ce mode de vie peut me convenir sur une plus longue période en faisant attention à mes besoins, à mes ressentis et en m’écoutant davantage. J’aime me réveiller dans une nouvelle ville, voir de nouvelles choses à chaque coin de rue, goûter à de nouvelles saveurs, rencontrer des gens merveilleux, voir de nouveaux mode de vie, dormir chez les gens, ressentir des émotions devant un tableau ou une sculpture. Lorsque je voyage je me sens tellement vivante, à ma place

Cependant, tout comme lors du voyage sur les bords de Loire, via un moment ou la fatigue se fait sentir ou je n’ai plus envie de nouveauté et ou j’ai juste envie de me poser et ne rien faire ( ce que je fais des que je rentre au Mans), d’être seule pour de vrai ainsi la douche est le meilleur moment de la journée, celui ou je suis vraiment seule, sans aucune sollicitation externe et ou je retrouve mon intimité. Car oui, quand on voyage seule, on n’est jamais seule, un vrai paradoxe 😉

A ceux qui en doute, le voyage fatigue! Les journées sont longues, je me lève entre 7 et 8h, ne me couche pas avant 1 à 2 heures (il faut profiter à fond des hôtes et organiser la suite du voyage lorsque je suis allongée). J’ai appris à m’endormir en deux temps dans les transports en commun. Lors du voyage, tous les sens sont à l’écoute, j’ai alors plein d’idées qui fourmillent en mode quand je rentre je vais faire ci, je vais faire ça! Ce genre de chose me donne envie de rentrer et de me mettre à l’action!

Pour aller plus loin!

Voici une liste en vrac des choses que je souhaite améliorer et/ou changer

*aller plus vers les gens qu’ils soient voyageurs, locaux, autres… Trouver des phrases d’accroche pour aborder des gens dans la rue même quand je ne suis pas en demande de renseignements,…
*repousser mes limites, encore et toujours avec la notion de sécurité (off course)

*etre plus à l’écoute de mes besoins / envies
*apprendre à dire oui
*suivre mon instinct
*ne pas culpabiliser parce que je ne fais « rien »
*partager plus de temps avec mes hôtes
*rester quand je me sens bien
*être en paix avec mes sentiments
*mieux préparer mes étapes (culture/langues/art/histoire/livres/…)
*tester des visites guidées gratuite

*prendre du temps de repos

 

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s