Questions sur le voyage en solo

J’ai souvent des personnes qui me contacte afin de se lancer dans le voyage en solo et j’ai remarqué que les mêmes questions reviennent souvent : pourquoi voyages tu seule? Est ce dangereux? Qu’est ce que le voyage t’apporte? Quelle est ta façon de voyager et qu’est ce que tu aimes?

Afin d’aider le plus grand nombre, j’ai regroupé ces questions et j’y réponds dans cet article

  • Pourquoi as tu décidé de partir seule ?

Franchement c’est une excellente question. A vrai dire je ne me la pose pas car pour moi c’était totalement naturel. Dans la vie, je suis célibataire. Je vivais seule avant de partir en voyage. J’aime bien aller au musées, au cinéma, aux concerts seule. Bref, le fait d’être seule ne m’empêche pas de faire des activités. Avant, je voyageais en famille ou avec les amis. J’aimais également ce mode de voyage. Puis l’idée à germé dans ma tête après un séjour à New York, ou j’étais avec des amis mais ou on ne profitais pas de la même manière. Ainsi lorsque tu es seule, tu es libre et autonome. Tu fais ce que tu veux quand tu veux, il n’y a pas de compromis à faire. Pour moi voyager seule veut dire LIBERTÉ

  • Pendant combien de temps as tu voyagé seule et dans quels pays ?

Je me suis d’abord testé en France, pendant 10 jours près de chez moi en mode randonnée avec ma tente et mon sac à dos, sur les châteaux de la Loire. C’était ma première expérience. J’avais besoin de savoir si j’allai aimé ça, si je pouvais me débrouiller seule. Puis, toujours dans l’esprit de me tester, je suis partie trois semaines en Italie du Nord en mode transport en commun et couchsurfing. J’avais un cousin à Milan, en cas de souci j’avais un point de chute et je n’étais pas très loin de la France. Puis enfin, je suis partie (et je suis toujours) en Amérique Latine pour une durée de 8 mois en dormant chez l’habitant et en stop/transport en commun ainsi que volontariat

  • Quels modes de transports as tu utilisé ? Et quels modes d’hébergement ? Pourquoi ?

Les transports en communs tels que les bus car moins cher (quoique l’avion peut être moins cher en Amérique Latine)

Puis le stop, qui reste mon moyen de locomotion préféré. C’est économique et je rencontre les locaux, j’ai vécu des expériences extraordinaires en stop. Comme on dit : peu importe la destination seul le chemin compte.

Pour le mode d’hébergement, je dors chez les locaux car je suis toujours dans le même esprit de rencontrer des habitants des pays que je visite. Contrairement aux auberges de jeunesses ou je rencontre des européens et autres occidentaux. Le site couchsurfing me permet de comprendre en profondeur les pays que je traverse lentement.

Quand je reste plus longtemps à un endroit je fais du volontariat en frappant aux portes ou en utilisant  Workaway

  • Que retiens tu de ces expériences (bonnes ou mauvaises) ?

Le voyage me permets de vivre l’instant présent, de me recentrer sur moi même, de me découvrir. Le voyage devient également un état d’esprit. Il le permet de découvrir, partager, rencontrer et apprendre. Je retiens que du positif de ces différents voyages. Après tout est un état d’esprit !

  • Que penses tu des modes de voyages alternatifs en général, des plateformes et autres

Si tu penses à CS, workaway, woofing, je suis à fond pour car cela permet de voyager à moindre coût et d’être au plus prêt des locaux. Ainsi voyager ne devient plus une question d’argent. De plus je trouve que le voyage est plus authentique que lorsque tu es en mode auberge de jeunesse, bus et autres activités touristiques.

  • Comment préfères tu voyager ? (moyens, seul ou plusieurs, slow travel, plus rapide, hors des sentiers battus ou non)

Je me définis comme slowtravel. J’aime m’imprégner d’un pays, d’être avec les locaux sous toutes les différentes formes. De comprendre ou moins d’essayer de comprendre la culture, l’histoire la politique et la façon de penser. J’essaye de m’ouvrir l’esprit sur ces personnes ! Seule ou a plusieurs l’expérience sera toujours différente. J’ai une préférence pour le voyage solo. Le fait d’être en contact permanent avec des locaux me fais sortir des sentiers battus et de visiter des lieux non touristiques.

  • A quel moment t’es tu senti en situation d’insécurité ?

Non pas vraiment mais je peux parler d’un routier en Argentine qui m’a proposé une relation sexuelle que j’ai gentiment décliné. Il est alors resté respectueux mais je suis partie à la première occasion. On m’a ouvert mon sac également au Chili, mais rien volé. Merci à mon ange gardien ! Au Chili, des policiers ont insisté pour me ramener dans un quartier jugés « moins dangereux »…

  • Peux tu me parler de ton expérience de voyageuse en tant que femme

J’ai tendance à penser que c’est plus simple quand on est une femme seule. En tout cas pour mon mode de voyage. Je suis prise beaucoup plus facilement en stop ainsi qu’en couchsurfing. Je pense que les gens sont beaucoup plus avenant et bienveillant avec moi. Le faite d’être une femme à ses avantages après je pense que c’est plus dangereux que si j’étais un homme. Ainsi ça compense

  • Qu’a eu comme impact un tel voyage dans ta vie, qu’en retiens tu ? (le fait de voyager seul notamment)

Je suis toujours étonnée de jours en jours de la générosité et de la gentillesse des gens. Aujourd’hui je souhaite être digitale nomade afin de découvrir le monde lentement.

Sur le fait d’être seule, cela te permet juste d’être plus ouverts aux autres. D’apprendre sur toi, sur tes envies, sur ce que tu aimes…

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s