1er voyage en solo : 10 jours sur les bords de Loire

Introduction à cette première aventure en solitaire

En résumé : Premier voyage en solo, première longue randonnée, quasi premier autostop. Comme un prémisse au voyage en octobre. L’envie de me tester dans un premier temps, un « petit voyage » pas trop loin, avec une certaine sécurité, un même langage, une même culture, un endroit fréquenté. Défi supplémentaire : dormir chez l’habitant pour rencontrer un maximum de personne! Quand je me lève le matin je n’ai aucune idée d’où je serai le soir!

Le résultat : 10 jours magnifique fait de découvertes, de rencontres, de partage, d’apprentissage!

Les bords de Loire, j’en ai toujours entendu parler. J’ai souvent rêver de visiter ces châteaux, d’approfondir l’histoire de France à travers ce périple. Je préparais tranquillement le voyage à vélo. Puis après diverses tergiversions qui m’empêchaient finalement de quitter ma zone de confort, je décidai de partir à pied et en stop pour ce premier voyage en solo.

Le départ

Le 3 juin 2017, je quittais fièrement Le Mans toute empaquetée. Destination Orléans et ses bords de Loire en auto-stop.

Alors autant vous dire que pour mon premier voyage solo, une de mes premières fois en stop, en vrai j’en menais pas large sur le pas de la porte : « A bientôt maman, enfin peut être à ce soir! » Première destination Orléans si possible après wait and see!

Et puis il a fallu se lancer, partir et laisser derrière soi son confort, ses habitudes pour se jeter dans l’inconnu, dans la nouveauté. Voici le journal de bord (enfin ce qui est publiable)

Jour 1 : Le Mans – Orléans : 160 km

Début de l’autostop à quelques centaines de mètre de chez moi, un samedi matin vers 10h. Je suis prise en auto stop par 7/8 conducteurs. Je n’attends pas plus de 10 minutes entre chaque conducteurs. Beaucoup de personnes différentes me prennent en stop : des hommes seules, une maman avec ses enfants, un fils avec sa maman. Ils ont déjà tous pris des auto-stoppeurs sauf la maman pour qui se fut une première. Les raisons sont différentes : empathie, anciens voyageurs, …

Vient l’arriver à Orléans et la visite de la ville, de sa cathédrale, de la place Jean d’Arc et du vieux Orléans

 

Le soir je suis hébergée par Gwen via le site de Couchsurfing. On passe la soirée à discuter de nos vies. Il nous cuisine des pâtes au curry et aux crevettes, c’est un vrai régal et un beau moment de partage : 1ere soirée au TOP!

Jour 2 : Orléans – Baule (entre Meung-sur-Loire et Beaugency) – 22 km

La randonnée commença réellement le dimanche matin. Je quitte Gwen vers 7h et me dirige vers les bords de Loire

20170604_081055.jpg
Début d’étape à Orléans

Je rencontre après mon déjeuner un pèlerin, Claude, nous passerons deux jours ensemble. Ce jour la, je marche plus de 25km avec en plus, la visite du magnifique château de Meung-sur-Loire. Je recommande chaudement ce château, il est très atypique. J’ai vu des pièces que je n’avais encore jamais vu dans un château. Le village de Meung-sur-Loire est également à visiter. On y trouve de jolis moulins et une ambiance particulière. Je craque alors sur ce premier coin de paradis!

 

 

Ce soir la, nous rencontrons Jean-Michel et Chantal, deux anciens pèlerins qui nous accueil spontanément et qui nous offre le gîte et le couvert. Nous acceptons avec reconnaissance, nous passons à coté d’une marche d’encore 1h30 avant de trouver un camping à Beaugency. Pour un premier jour de rando, j’en ai largement assez. Je fais de plus fais la rencontre de deux personnes magnifiques, ouvertes d’esprit, généreuses, spontanés. Je passe un moment paisible en leur compagnie, je me sens très bien.

 

Jour 3 Baule – Beaugency  5 km

Nous quittons ce havre de paix vers 10h30 à grand regret! Le départ est difficile. Ce jour la nous ne marchons pas beaucoup, peut être 5.5km. Nous nous rendons à Beaugency et y passons la journée pour fêter l’anniversaire de Claude, le pèlerin. Les propriétaires du château de Beaugency sont les mêmes que celui de Meung-sur-Loire, cela me convaincs de le visiter… Le château se visite mais n’a pas le charme de Meung. Nous avons passer la soirée au camping à boire quelques verres pour l’anniversaire. de Claude 😉 Joyeux anniversaire au pèlerin!

Jour 4 Beaugency – Saint-Dyé-sur-Loire – 20km

La nuit au camping a été compliqué, nous avons essuyé la pluie et le vent toute la nuit. Dernier jour avec Claude, nous marchons en silence entre Beaugency et Muides-sur-Loire. Le paysage est monotone, nous marchons tout prêt d’une centrale nucléaire, le décor est apocalyptique. Le temps est menaçant, la fatigue se fait sentir, nous sommes mélancolique, c’est un moment ou je me plonge en moi et ou je pense à mes amours perdus. Nous faisons nos adieux à Muides! Bonne route à Claude qui se rend à Saint Jacques de Compostelle d’une traite. Je me retrouve à marcher seule de nouveau et à reparler seule avec toujours un besoin d’extérioriser. J’arrive dans le charmant village de Saint Dyé sur Loire, superbe beau village (Frédéric m’expliquera plus tard que le village est riche car il servait de port pour la construction de Chambord). Les habitants sont en revanche très fermé, tout comme l’église (:-O, WTF?), ainsi que les WC publics?! Néanmoins si vous êtes dans le coin, allez y! Les maisons en bord de Loire sont magnifiques. Je bivouac à la maison de la Loire avec l’aide d’ Hélène, une employée de l’association.

 

Jour 5 Saint-Dyé-sur-Loire – Chambord – Blois – Moisy 50 km

La nuit fut très courte, je suis contente de voir le jour se levé et je quitte vite l’endroit direction Chambord (8km de marche)! Bon Chambord comment dire… Lorsque vous êtes sur le GR3 et que vous vous diriger vers Chambord, il y a un moment ou vous apercevez le château de loin (très loin) et il apparait alors comme un « truc » sorti de nul part, comme un OVNI au milieu du décor, coincé entre deux allées de platanes! Une émotion particulière à ce moment la! Un truc qui vous prend les tripes! Chambord est magnifique par son aspect extérieur. La visite est bien, le château est plus meublé (c’est ce qu’on m’a dit) et les jardins ont été refait. Je trouve que la visite sans guide est complexe. En même temps l’histoire de Chambord est longue et difficile d’en faire quelque chose de linéaire.

 

Direction Blois en stop par la suite, un couple de retraité finissant la rando m’emmène à l’entrée de Blois (16 km).

Blois est une très belle ville, vivante, plein de touristes mais pas trop, les gens sont accueillants. Le pharmacien me propose de laisser mon sac de 15kg dans son office! Banco, faut pas me le dire deux fois 😉 Je suis toujours autant surprise par la gentillesse des gens! La visite du château de Blois est agréable! A faire! J’en profite pour visiter l’église Saint Nicolas. La nuit bivouac m’ayant marqué dès le matin je contacte ma cousine, Pauline, qui vit dans le coin, à Moisy (nom de ville marquante ;)) et qui me propose de passer la soirée dans la famille! Moment de retrouvaille super cool! Que ca fait du bien de dormir dans un lit, en sécurité, entourée d’enfants et par des gens que l’on connait.

 

 

Jour 6 Moisy – Chaumont sur Loire – Amboise

Pauline, me dépose directement à ma prochaine étape à Chaumont sur Loire, visite du château mais pas des jardins. Aujourd’hui, j’ai une longue étape de marche, 25km de marche jusqu’à Amboise en suivant le GR3. Les jardins ça sera pour une prochaine fois 😉 Arrêt à l’épicerie de Chaumont pour le repas du midi! Je tombe sur Eric, le patron de cette épicerie avec un sacrée décor! Il vend de tout : de la nourriture, des rouleaux de PQ, sa bière qui fait lui même dans sa boutique mais le plus beau ce cache derrière son sourire 🙂 Le courant passe bien, je lui demande s’il connait un chemin plus simple pour se rendre à Amboise, justement il connait bien, il y habite : 17km en suivant la départementale. J’y vais au culot, je lui demande si je peux planter ma tente dans son jardin. Il accepte de suite. On échange nos numéros et je continue ma route l’esprit léger! Il me démontre une fois de plus, tout comme mes hôtes d’avant que la générosité et l’hospitalité font partie de nos valeurs en France. Lorsque vous serez à Chaumont sur Loire, arrêtez vous dans cette épicerie. Elle se situe sur la départementale juste à la base du château et allez saluer Eric de ma part 😉 et goutez une de ces bières artisanales^^

 

 

Jour 7 Amboise – Saint-Pierre-des-Corps 25km

La soirée avec Eric était top, j’ai dormi dans la chambre de son fils. Nous avons passé la soirée à discuter avec un délicieux repas! Merci Eric pour ton accueil.Avant de partir, je regarde les trains pour le Mans, la fatigue commence à se faire ressentir et je fais quelques demandes d’hébergement sur Couchsurfing! Claire me répondra dans ma matinée me proposant une soirée fille! ZOU! Trop longtemps que je me suis pas retrouvée qu’avec des filles 😉 Cela me fera marcher 25km de plus et barbecue en prime^^

Ce matin la direction le Clos Lucé, dernière demeure de Monsieur Léonard de Vince! Une très très belle visite entre le parc et la demeure. Le musée est très bien fait! Je recommande! Une très belle découverte. La ville d’Amboise est magnifique aussi!

 

J’arrive usée à Saint-Pierre-des-Corps, soirée délicieuse autour d’un barbecue! Douche et nuit réparatrice! Claire merci pour cette soirée

Jour 8 Saint-Pierre-desCorps – Tours

Réveil en douceur, avec Claire on prend les vélos pour faire un tour de marché. Son amoureux Nicolas revient de sa garde de nuit. Déjeuner autour d’un barbecue 😉 On se rend compte que parfois les femmes s’en sortent mieux que les hommes, ahahah. Claire me prête son vélo pour l’après midi, je file à la rencontre de Tours 🙂

 

Je quitte mon couple d’amoureux pour me rendre chez Manue à quelques kilomètres. Nous passons la soirée à « la péniche » de Tours! Tours est une belle ville, jeune, dynamique, grande, je m’y sens bien malgré la cohue et le manque de panneau pour les cyclistes!

Jour 9 Saint-Pierre-des-Corps – Villandry

Réveil en douceur ce matin avec un brunch préparé par les soins de mon hôte Manue! Merci pour ces découvertes culinaires! L’après midi je lui emprunte son vélo et file à Villandry visiter les jardins. J’ai en ma possession une invitation qu’un restaurateur, qui a une cave troglodytes, croisé lors de ma route entre Chaumont et Amboise m’a donné (Les pieds dans le plat si vous souhaitez avoir une expérience unique). Le soir nous partageons ma dernière soirée de ce périple via un pique nique sur les bords de Loire!

 

 

Jour 10 Tours – Le Mans

Dernier jour de ce premier voyage seule. Je quitte Manue à mon grand regret. Je retourne visiter Tours une dernière fois, le vieux Tours, la basilique Saint Martin et la place du monstre. Le midi je retrouve Aurore, une ancienne collègue, pour un déjeuner dans une bonne brasserie dans le vieux Tours. Puis vient, le retour en train et la fin de ce premier voyage en solo.

 

Je pense alors qu’à une chose repartir! Next Step : Berck et sa cote pour un court séjour au vert dans le Pas-de-Calais

Source : Carnet de voyages

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s